Témoignages

  • Pauline L. 51 ans Pauline L. 51 ans
    Pauline L. 51 ans
    « Prendre conscience à 51 ans d’avoir une déficience auditive n’est pas évident du tout. Mais aujourd’hui, les aides auditives ont bien changé et la nouvelle technologie mise à la disposition des malentendants, aide à voir l’avenir autrement. Avec de la pratique et une utilisation quotidienne des appareils, on peut entendre comme avant ! »
  • Marc-Antoine D. 57 ans Marc-Antoine D. 57 ans
    Marc-Antoine D. 57 ans
    « Mélomane depuis toujours, il était hors de question que je renonce à ma passion parce que mes oreilles ne suivaient plus le rythme, sans vouloir faire de jeu de mots. Les sons entendus n’étaient plus les mêmes et les voix non plus, alors je suis allé voir mon ORL qui m’a parlé de presbyacousie, en m’expliquant que mes oreilles vieillissaient comme mes yeux, en me disant que c’était normal, tout simplement. Depuis mon appareillage, tous est mieux, tout a un son clair, je découvre à nouveau le plaisir d’entendre. »
  • Amélie D. 52 ans Amélie D. 52 ans
    Amélie D. 52 ans
    « C’est vrai que les soirées, les week-ends et les vacances étaient des moments pendant lesquels il fallait beaucoup répéter. Ce devait être la même chose au bureau pour mon mari. Ce rendez-vous chez le médecin ORL a changé énormément notre quotidien à la maison. Depuis que Marc-Antoine est appareillé, les journées semblent plus faciles, surtout après le deuxième réglage (2ème rdv) quand les aides auditives corrigent l’audition de façon plus personnalisée. »
  • Violette C. 25 ans Violette C. 25 ans
    Violette C. 25 ans
    « Avant, quand je parlais avec ma mère, elle me faisait souvent répéter les phrases. Elle m’a expliquée qu’elle n’entendait plus comme avant. Alors, c’est moi qui l’aie accompagnée la première fois chez son médecin ORL qui l’a orientée vers un audioprothésiste. Maintenant, elle porte un contour d’oreilles à chaque oreille et plus un seul mot ne lui échappe ! »
  • Jeanne P. 31 ans Jeanne P. 31 ans
    Jeanne P. 31 ans
    « Dans ma classe, les élèves sont 28. Avec une déficience auditive comme la mienne, sans appareil, la journée est infernale. Les réglages proposés par mon audioprothésiste permettent à mes aides auditives d’adapter les sons en fonction de leur fréquence, cela rend la journée beaucoup plus facile. »
  • Henri B. 56 ans Henri B. 56 ans
    Henri B. 56 ans
    « Je suis toujours en activité professionnelle et désireux de rester connecté au monde qui m’entoure dans la vie de tous les jours : au restaurant, devant la télévision, mais aussi au bureau, en réunion ou au téléphone. Toutes les fois où mes équipes de travail me sollicitent, je suis disponible et attentif malgré ma gêne auditive et c’est cela qui est important : garder la même réactivité et la même écoute envers les autres. »